Yannis parle de l’Optimée 2016

Un beau Corbières rouge !

Cannes 1963, le Guépard de Visconti est ovationné et reste aujourd’hui comme un des monuments du cinéma. C’est la révélation de la beauté foudroyante de Claudia Cardinale, c’est Alain Delon au sommet de son charme, c’est une histoire d’une mélancolie terrible, celle de la fin d’une époque…

La robe est Grenat aux reflets magenta.
Le bouquet concentre avec passion les fragrances de cerise, de cacao vanillé et de menthe fraiche.
L’attaque possède une classe folle. Séduisante et soyeuse, elle développe un caractère bien trempé et projette dans le palais l’incroyable idylle du cassis et de la réglisse dans un océan de jus de viande.
La finale époustouflante, contemplera une interminable valse d’épices qui ravira chaque convive.
Un magnifique vin de Corbières, au sommet de son art.

Bonus : 

Ne cherchez pas le château La Bastide… Il n’existe plus !
Pour des raisons fiscales, l’édifice a été entièrement démantelé et ses éléments d’architecture ont été transférés dans d’autres constructions. Ainsi, au détour d’une rue ou dans les intérieurs de certaines maisons de la capitale des Corbières, on peut admirer des portes, des fenêtres des vitraux des marbres, des volets, des cheminées… provenant du château La Bastide. Aujourd’hui, il ne reste que la partie production du domaine avec les logements du personnel, les chais, le pigeonnier, le clocher, l’écurie et le four à pain.
Nan-Ping Gao, la directrice depuis 2015 se fera un plaisir de vous faire découvrir les secrets du château autour d’une dégustation d’excellents vins de corbières.

Yannis ARGHYRIS Août 2019

Château la Bastide construite en 1770  et démoli en 1933